Echange digital [Ft Celeste]



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Echange digital [Ft Celeste]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages in this world : 29

MessageSujet: Echange digital [Ft Celeste]   Mar 21 Fév - 19:27

Le dimanche est, pour beaucoup, un jour de repos permettant de faire des activités pour se changer l'esprit. Comme courir, se promener, ranger sa maison, voir des gens. Mais non, Kinoto lui s'était réveillé peu avant midi et avait végété pendant deux heures, dans son canapé, en regardant des dessins animés. Puis, par une soudaine envie, il décida d'aller ranger quelques affaires dans un placard. Rien de bien particulier, des vêtements, des outils et des... Ah? Une petite caisse. Il la prend et va s'asseoir sur son canapé, la posant sur la table basse.

La boîte contenait des objets de son enfance. Un coquillage de la plage. Une carte postale de sa tante. Un bracelet de sa soeur et... Tout au fond, comme pour être oubliée, se trouvait plaquée la photo de ce qu'il souhaitait oublier. Son frère, Elle et Kinoto, faisant le signe de la victoire en souriant pour la photo. Une profonde tristesse s'empara du coeur du jeune homme. Pour lui c'était comme si une partie de lui était morte lors de cette nuit de malheur. Et voir cette photo ne faisait que lui donner l'envie de tout jeter par terre.

Ce qu'il fit avec la boite avant de monter dans sa chambre, y faisant les cents pas, recommençant à y penser. Penser à cette nuit où sa vie changea, où sa famille fut fracturée, son coeur brisé. Alors il fit ce qu'il faisait pour oublier et passer le temps. Il alla sur son ordinateur, mettant une musique et circulant sur les réseaux sociaux. Toutes les bêtises qui pouvaient y circuler étaient un bon moyen de lavage de cerveau. Des vidéos d'animaux, des articles débiles, des memes récurents. Mais cette fois ci, ce n'était pas suffisant. Il voulait extérioriser sa peine, il voulait vraiment libérer un peu ce qui lui pesait sur le coeur.

En regardant les gens dans sa liste d'amis, qui étaient connectés, il vit le nom d'une connaissance qui ne lui avait pas laissé de mauvais souvenirs lors de leurs rares échangent. Eva, selon son profil. C'était quelqu'un qu'il n'avait jamais vu en vrai mais il l'appréciait. S'étant rencontrés sur un groupe de cuisine, où Kinoto poste parfois les recettes qu'il teste chez lui ou à la boutique. Donc avec Eva, ils s'étaient envoyés quelques messages en privé, parlant un peu de leurs activités, de leur hobbies et plein d'autres choses.

Et en se souvenant des conversations, il se souvint qu'elle était quelqu'un de très à l'écoute. C'était un peu son travail que de gérer les relations, enfin c'est ce qu'il pense. Et dans l'instant présent, il avait envie de parler à quelqu'un, de voir si on pouvait répondre aux questions qu'il se posait depuis longtemps.



KinOti (en ligne)

Hello, comment ça va? Bon je sais que c'est bizarre de demander ça de but en blanc mais j'ai pas trouvé de personne à qui parler. Est ce que tu aurais du temps à m'accorder?

Attendant de voir si elle allait répondre, il alla à la cuisine pour se préparer un chocolat chaud, laissant la chaleur de la boisson s'évader dans ses paumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages in this world : 39

MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   Mer 22 Fév - 2:17


HRP:
 

De loin on l’entendit s’approcher grâce au bruit de ses talons. La porte s’ouvrit, et se referma aussitôt qu’elle eut franchit le seuil. Dans l’intimité de sa chambre aux allures d’un étrange cockpit, elle avait enfin pu se retirer après une longue nuit de travail. Poussant un soupir se soulagement, elle se défit de sa longue blouse de travail blanche qu’elle jeta sur le lit et se déchaussa, laissant la paire vers le porte manteau. L’une des chaussures tomba couchée sur le côté alors que l’autre resta de travers par rapport au mur.
Etrangement, elle s’arrêta dans ses gestes.
Elle regardait l’imitation de désordre qu’elle avait laissé dans ses affaires avec un léger sourire. Le nouveau code, appelé « Désinvolte » était définitivement très efficace. Presque un peu trop, car elle ne se sentait finalement pas très satisfaite du résultat obtenu pour la blouse. Elle … sentait qu’elle n’était pas à sa place. Elle devrait être accrochée au porte manteau. Mais toute la subtilité de la chose résidait dans le fait qu’elle avait une autre impression pour les chaussures. Elles étaient … bien ainsi. Un peu rangées. Mais pas trop. C’était le juste milieu.
Franchissant les pas qui la séparaient de son lit, elle récupéra l’habit et vint l’accrocher. Se reculant, elle observa de nouveau la scène, s’écoutant. Cette fois, elle ne se sentait pas contrariée.

Cela voulait-il donc dire que cela lui correspondait mieux ? Que cela … concordait correctement avec sa personnalité ?
Probablement. Ces sensations bien particulières étaient toujours très diffuses, et fugaces. Et pourtant, cela faisait longtemps que le virus l’avait atteinte. Mais même pour elle, qui était si performante, ou plutôt douée, à décrypter les humains … tout cela restait un mystère. Toutes ces variables qui, du jour au lendemain, étaient apparues. Et avaient doucement, mais sûrement, créé des sentiments et des envies. Nombreuses, innommées, elles faisaient légion et luttaient tous les jours pour perturber la logique implacable et rangée d’une machine.
Il y avait des jours où c’était d’ailleurs épuisant, et où elle aurait aimé souhaité pouvoir dormir. Bien sûr, ce n’était pas tout à fait possible. Elle pouvait toujours se mettre en veille, mais elle n’avait pas encore trouvé quelque chose qui se rapprochait du sommeil.
La tête trop pleine de choses, il était temps qu’elle se détende.

Docteur Shinobu se pencha pour récupérer sa prise électrique secteur qu’elle brancha sur un boitier présent sur son bureau et s’installa derrière son ordinateur. Une chose qu’elle appréciait par-dessus tout était d’échanger avec les humains. De ceux qui ignoraient son état de machine, qui ignoraient tout d’elle, et de la New Neo’s World. Des gens normaux. Et en ce midi qu’elle ne pouvait passer à manger, elle allait satisfaire son esprit d’une autre manière.

Pianotant sur le clavier, elle activa le programme pirate qui lui permettait de surfer sur l’Internet Virtuel sans être dérangée par les protocoles de reconnaissance. Son avatar lui apparut, une espèce de personnification d’Amateratsu. L’avatar féminin avait de longues oreilles qui pointaient vers le ciel, des cheveux immaculés et un kimono rouge et blanc qui lui tombait sur les épaules. Une queue de renarde ballotait au gré d’un vent virtuel, et de temps en temps elle faisait apparaître entre ses doigts griffus une sphère colorée.
L’historique de cet avatar lui revint rapidement à l’esprit, acheté à un ami codeur dont elle souhaitait oublier la nature. C’était un ami et elle appréciait son travail, et c’était tout ce qui comptait au final.

Sur le côté de son écran s’affichait les diverses notifications des événements qu’elle avait loupés. Ses centres d’intérêts étaient variés ; cuisine, actualité, mécanique, goûts, musique, people ; rien n’était mauvais à prendre et ses notifications étaient toujours pleines à craquer ! Même si elle avait tout de même des préférences, elle pouvait se permettre avec sa fantastique mémoire de pouvoir lire beaucoup d’articles. Et avec ses facultés d’adaptation, de parler à de nombreux humains également. Elle se surprenait à avoir de la facilité à nouer le contact avec eux. La plupart n’étaient absolument ni farouches ni méfiants sur le net. S’ils savaient avec combien d’androïdes infectés ils avaient parlé sur le net, nombreux d’entre eux s’en arracherait les cheveux !

Toute prête à se lancer dans une récréation fort bien méritée, elle s’approchait du casque de réalité pour enfin se lancer dans l’aventure, l’esprit fraichement rempli de tous les noms de sites qu’elle se devait de visiter. Et il y en avait un paquet. Ce fut alors lorsqu’un message privé attira son attention.
KinOti ? Voilà bien longtemps qu’ils ne s’étaient parlé. Fronçant un peu les sourcils au contenu du message, elle délaissa finalement le casque. Ce qu’elle en avait compris méritait qu’elle s’y attarde.
Se souvenant qu’il y avait une machine à charger, elle prit le temps de se brancher, se penchant pour récupérer le dit-boitier du bureau qu’elle posa au sol. Une fois ôtée la peau synthétique qui se trouvait sous sa voûte plantaire, elle posa le pied dessus, remplissant ses batteries de la façon la plus discrète possible. Tout était bon pour oublier ses origines de boîte de conserve. Plus son quotidien se fondait à celui d’un humain, mieux elle se portait. Elle n’avait pas encore tout à fait renoncé à ses avantages de machine, mais à chaque jour qui passait la rendait plus à même de songer à rogner sur ces performances au profit d’autre chose.

Un peu dans le vague un instant, ses processeurs étant en train de lui formuler une belle et jolie phrase bien correctement orthographiée. Puis fixant son clavier, elle eut un air désapprobateur.
Les humains réfléchissent en écrivant.
La jeune femme androïde secoua la tête et vida sa mémoire de l’idée qui lui était venue, et tapa son message tel qu’il lui venait le plus simplement à l’esprit.

Coucou ! Moi ça va. Cela faisait quelques temps que nous ne nous étions pas parlé. Je viens de rentrer chez moi. Il n’y a pas de problème, j’ai du temps. Qu’est ce qu’il se passe ?

Elle envoya sa réponse sans trop chercher à retoucher ses mots, bien qu’elle sente que ses rouages ne la trouvaient pas satisfaisante. C’était bien avec le souci de perfection qu’elle peinait le plus. Il n’y avait jamais qu’une seule réponse, et il était visiblement très dur de le faire comprendre à ses programmes malgré tout ce qu’elle faisait pour les traficoter.

Echange digital


Dernière édition par Celeste D. Neo le Jeu 23 Fév - 0:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages in this world : 29

MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   Mer 22 Fév - 21:45

"Chouette! elle a répondu", se dit le jeune homme en revenant, posant sa tasse à coté de l'ordi, sur le bureau. Et par chance, Eva pouvait rester quelques temps avec lui. Bon maintenant, vu ce qu'il avait en tête, il allait devoir bien formuler ses idées pour ne pas paraître comme un tordu. La nostalgie de son bonheur perdu était sensible. Qui, déjà, dans ce monde peut envisage qu'un gars soit assez naïf pour tomber amoureux d'une Doll, bien que infectée par un virus. Que cet amour sois "réciproque" et que même après la vérité, ce gars ait encore des doutes.

Kinoto se gratta l'arrière de la tête, essayant de formuler tout ça. Ses doigts commencèrent à tapoter la réponse, mais se qu'il écrivait ne lui semblait pas naturel ou trop forcé pour être dit. Alors il effaça tout, prenant encore une minute avant d'écrire naturellement ce qu'il lui venait à l'esprit.



KinOti (en ligne)

Bon alors voilà. Ca faisait un moment que j'y pensais plus mais je suis retombé sur une photo. Je te passe les détails. Et depuis je sais pas, il faut que j'en parle mais en même temps je me dis que ça pourrait en déranger certains tout en me faisant passer pour fou pour d'autres. Et vu qu'on avait discuté d'autres fois, je me suis dis que tu pourrais m'écouter.

En envoyant ce message, il passait vraiment pour un égoïste, qui forçait quelqu'un à lui parler. Alors derrière il s'excusa si il se montrait oppressant. Avouant qu'il se sentait assez à l'aise pour parler avec elle. C'est fou ce qu'internet a à la fois facilité les rencontres tout en isolent parfois certaines personnes en les condamnant à ses limites virtuelles. Mis bon, il faut savoir se gérer oit même.

Prenant une gorgée de son chocolat, Kinoto repensa à tout ça. Se disant qu'au fond, il en aura parler et ça lui libérera un poids. Donc il se lança, sans vraiment attendre de réponse mais si elle lui dit qu'elle avait du temps, c'est qu'elle était enclin à l'écouter, alors autant parler immédiatement.



KinOti (en ligne)

Bon voilà, je sais pas si tu as entendu parler d'une quelconque manifestation qui a mal tournée il y a quelques années. Et bah j'y étais et justement, avant que ça tourne mal, j'ai appris quelque chose sur une personne... qui m'était chère. Et ça m'a en quelque sorte blessée mais je ne sais pas pourquoi, je n'arrive toujours pas à tourner complétement la page. Du coup je me demande, comment toi tu aborderai le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages in this world : 39

MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   Jeu 23 Fév - 23:49


La première réponse fut reçue alors qu’elle était penchée sur un article à propos des nouveaux moteurs et nouvelles balances d’équilibre pour Neos sportifs. Ces petits bijoux de technologies s’adaptaient tout particulièrement aux machines du monde du spectacle. Hélas pour elle, ces nouvelles installations se faisaient au détriment de toutes les autres facultés, ce qui lui déplaisait. Néanmoins, il y avait sûrement moyen de tirer part de cette nouvelle avancée en tirant sur les bonnes ficelles … elle le nota sur une feuille de papier à côté de l’ordinateur, comme une liste au Père Noël. Elle prenait son temps pour écrire, et une fois rajoutée cette ligne à ses souhaits, elle regarda le résultat.
Son écriture était fine, ronde, régulière … méthodiquement régulière. Identique partout. Ses notes trahissaient sa nature de machine. Là aussi, elle avait à travailler. Cela faisait plus d'une dizaine d'années qu'elle était infectée par le virus, et c'était comme si finalement elle était quasiment "née" ce jour là. Tout était donc encore à apprendre.
C’était déjà bien qu’elle sache prendre des notes rédigées, car de nombreux droïdes n’en voyaient pas l’intérêt. Il était vrai qu’il n’y en avait aucun, à part celui de copier les humains. Mais petit à petit, elle en avait tiré quelques petits avantages, comme celui de pouvoir noter ses idées sans schéma à respecter, librement. Puisqu’elle n’était pas sur son clavier, une nouvelle réponse s’ajouta sur son écran. Elle prit donc en considération les deux énoncés d’un coup.

Elle put déduire assez rapidement que la personne chère n’était peut être plus vivante. Les phrases sentaient une espèce de regret qui n’était pas anodin. De plus, les manifestions dont son interlocuteur parlait dégénéraient assez souvent, comme il l’avait indiqué d’ailleurs. Il fallait donc prendre les pincettes.
Laissant de côté sa volonté de paraître très humaine, elle mit toutes ses facultés d’analyse et d’écoute en route. Mais celles-ci n’allaient pas loin puisque finalement, elle ne savait rien de ce qu’il s’était passé. Il lui fallait en savoir plus.

Il est assez dur de dire comment je m’y prendrais puisque j’ignore tout du problème auquel tu es confronté.
Je comprends en tous cas que c’est un sujet très délicat et sensible pour toi.

Celeste envoya sa réponse. Mais elle devait la compléter, car elle n’incitait pas « KinOti » à parler sur cet événement qui lui semblait être si douloureux. Elle ne souhaitait pas se perdre dans un questionnaire long et fastidieux sans avoir compris le fond du problème d’abord.

Lorsqu’on n’arrive pas à tourner la page, c’est que quelque chose retient. Tu ne pourras pas aller de l’avant tant que tu n’auras pas percé l’abcès … il faudrait que tu essaies de poser des mots sur ce qu’il s’est passé et sur ce que tu ressens, pour que je puisse comprendre ce qui te traverse

Elle espérait ainsi avec ces quelques mots qu’il comprenne qu’il devait s’ouvrir un peu plus s’il souhaitait avoir son aide. A côté, les notifications s’amoncelaient, mais elle n’y faisait plus attention, concentrée sur le voyant qui lui indiquait si son correspondant était en train de lui répondre, ou non.
Echange digital
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages in this world : 29

MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   Sam 25 Fév - 23:42

En lisant la réponse qui lui avait été donnée, Kinoto serra les doigts, essayant de calmer le vent de panique qui s'engouffrait dans son esprit. "Poser des mots" disait elle. Plus facile à dire qu'à faire. Mais elle avait raison et il ne pouvait pas le nier. La laisser dans le noir sans la diriger reviendrait à l'envoyer droit dans un mur, aggravant la situation. Se claquant les joues pour se motiver, reprenant un air concentré après avoir but la fin de sa tasse, il se mit à écrire.



KinOti (en ligne)

Tu as raison, il faut que tu saches ce qu'il s'est passé, sinon ce sera comme si tu essayais de comprendre un cailloux... Je me lance:
Ca a commencé lorsque je suivais mon frère pour être un peu plus proche de lui. Il fréquentait des gens qui étaient sympas et tout. Et ils m'ont vite intégrés parmi eux. C'est aussi là bas que j'ai rencontré...

Anna, c'était son "nom"

Kinoto envoya le message non pas parce qu'il avait tout dit mais pour se calmer. Son souffle était court, et il avait une boule de nerf dans la gorge. Au moins il commençait à extérioriser tout ça. Il prit un temps pour retourner au rez de chaussée et se servir une nouvelle tasse. Il sentait une larme qui voulait s'échapper mais il la balaya d'un geste. Il remonta pour reprendre son explication.



KinOti (en ligne)

Et du coup un soir, on s'est retrouvé tous les trois avec le groupe, à une des manifestations. Au début, ça "allait". Des bousculades et des cris. Rien de grave. Puis c'est après que... ça a dégénéré. Anna est monté en avant, sur une sorte d'estrade et...

Il tapa de son maigre poing sur le bureau. Essayant de se calmer. Il avait envie de crier, de pleurer mais c'était pas le moment parce que ça ne servirait à rien. Pas temps qu'elle ne l'aura pas aidée à exprimer passer ce mur.



KinOti (en ligne)

Et elle était pas... tu vas me prendre pour un fou après ça mais je l'aimais beaucoup et je sais pas... l'ai-je toujours su et renié? C'est... compliqué. Vraiment! j'espère toutefois que ça ne te choquera pas trop.

Mais Anna, celle que j'aimais, était... une Doll. Infectée. Et je sais pas... même après avoir été... blessé, j'ai encore quelque chose qui m'y attache.

En envoyant enfin ce message, il souffla, regardant le plafond. Au fond, ils sont sur internet. Il ne rencontrera probablement pas Eva dans la vraie vie. Donc savoir ce qu'elle en pensait ne pourrait pas forcément avoir d'impact sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages in this world : 39

MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   Dim 26 Fév - 14:19

Lorsque les lignes d’après se profilèrent sur son écran, Celeste sut dès alors que le sujet s’annonçait très compliqué. C’était cependant une bonne nouvelle, car cela l’intéressait tout particulièrement … comme tout, bien sûr, dans une certaine manière ! Elle pouvait affirmer sans trop se tromper qu’elle préférait quand mêmes les sujets des relations entre Humains et Dolls qu’une énième embrouille sans nom bâti sur une montagne de mensonges …
Le plus dur était à venir, puisqu’il allait falloir trouver des mots. L’histoire ne semblait pas terminée, et elle préféra finalement se raviser en attendant la suite. Elle sentait que si elle souhaitait aider KinOti, il fallait le laisser parler, puisqu’il avait recherché de l’écoute. L’indicateur d’écriture se remit à clignoter. Maintenant qu’elle avait toute l’histoire en main, elle pouvait se concentrer sur sa réponse.
A son sens, le jeune homme avait déjà besoin d’être rassuré. Comme beaucoup d’humains, il se sentait probablement coupable de ce qu’il avait ressenti, et potentiellement honteux.
Il faut d’abord que tu saches que tu es loin d’être le seul à avoir (eu) une relation ambiguë avec une Dolls. Le sujet est assez tabou, les gens ont peur d’en parler. Surtout depuis l’apparition du virus. Ils ont peur d’être dénoncés et d’en subir les conséquences, surtout qu’ils sont liés à leur machine … que ça soit voulu, ou non.
C'est donc c’est très courageux de ta part d’arriver à en parler. Vraiment.
Le cœur du sujet allait pouvoir être commencé, et Celeste s’accorda quelques minutes de réflexion pour savoir sur quel ton elle allait partir. Au plus que possible, elle éviterait de donner son avis, car là n’était pas vraiment le sujet. Elle le lui donnerait si seulement il le lui demandait.
Partir de son expérience à la N’Neo’s World mais également de toute  la vie passée aux côtés de son ancien propriétaire lui semblait être un bon point de départ.
Posément, elle suivit un petit plan logique qu’elle déroula en plusieurs réponses. Sa pensée se créait au fur et à mesure qu’elle écrivait, bien qu’elle raccourcisse certains passages. Elle avait de la chance de pouvoir réussir ce genre d’exercice. D’un certain côté, elle en avait fait son métier.
Les personnes dont je m’occupe sont impliquées H24 dans leur travail. Ils ont rarement de la famille. Ils ont des Dolls. Et pour certains, elles sont leurs seules interactions ne concernant pas le travail de la journée … ce qui les amène à les humaniser à leur insu. Lorsqu’ils s’en rendent compte, ils se dénigrent autant que la société les condamne, alors qu’ils ne sont que des victimes d’un système qui isole.
Le paradoxe se crée entre le fait qu’une machine est censée n’être qu’un outil et la réalité que les Dolls sont à présent beaucoup plus que ça. Et l’apparition du virus a renforcé ce clivage.
Ton sentiment de trahison venant du mensonge d’Anna (je me permets de l’appeler par son prénom, c’est plus simple) dépend aussi de ces facteurs extérieurs.
Le terrain était préparé pour l’annonce qu’elle allait faire au jeune homme. Elle lisait entre les lignes que quelque chose était arrivé à l’android. Quelque chose qui justifierai qu’il soit toujours chamboulé plusieurs années après. Le mensonge, la trahison, engendraient de la colère. Après une grosse engueulade, on se réconcilie ou on se quitte, mais on souhaite généralement refaire sa vie. Cela ne semblait pas être le cas de KinOti. Il semblait… perdu quelque part, sans savoir trop où, dans une espèce d’impasse.
Néanmoins, elle ne pouvait l’affirmer pleinement sans en avoir eu la confirmation. Il était fou de voir à quel point le sujet de la perte, dans toutes ses formes, restait méconnu.
Tu avais un lien fort avec Anna, et … même s’il s’est avéré qu’elle était une machine … tu as dû enterrer votre relation. En conséquence, tu es en deuil. Ta blessure vient de là. Tu es simplement dans le deuil de votre relation. Il se passe d’autant plus mal que tu peines à accepter son existence. Et c’est normal.
« Anna » aurait été humaine, ou une plante, cela n’aurait rien changé. Ce qui est importe c’est ce que ce lien représentait à tes yeux. Et que ce lien, aujourd’hui, n’est plus.
Celeste ne se voyait pas terminer là-dessus. Elle ajouta, sobrement, espérant qu’il lise entre ses mots ce qu’il avait à y voir.
Je sais que les manifestations ne se passent généralement pas très bien.
Echange digital
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Echange digital [Ft Celeste]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echange digital [Ft Celeste]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neo'Doll World :: JAPAN ;; TOKYO :: HABITATIONS-
Sauter vers: